EPAMINONDAS

EPAMINONDAS est un jeu à enbut. Le gagnant est celui qui possède le plus de pions sur la ligne opposée lorsque c’est à son tour de jouer. Dit autrement, le vainqueur est celui qui amènera un pion sur la dernière ligne sans que son adversaire ne puisse immédiatement à son tour, soit éliminer ce pion, soit en faire tout autant. Les déplacements s’effectuent en « phalanges » constituées de plusieurs pions contigus sur une même ligne et d’un nombre de cases inférieur ou égal au nombre de pions qui les composent. Un pion seul peut également se déplacer d’une case. A la suite de ce déplacement, si la tête de la phalange rentre en contact avec une autre phalange strictement inférieure en nombre, celle-ci est entièrement capturée. La capture s’effectue également sur un pion seul.

EPAMINONDAS  a failli avoir ce que j’appelle « un défaut naturel ». Si le deuxième joueur joue toujours ces coups symétriquement par rapport à ceux du premier, alors la partie se termine en match nul. Heureusement un petit point de règle interdit le coup symétrique à partir du moment où un pion a été posé sur la dernière ligne forçant le deuxième joueur à trouver une autre stratégie dès le début.

Apparu dans les années 60/70, EPAMINONDAS n’est toujours pas démodé car toute son originalité vient du déplacement des pions très innovant. Le terme de « phalange » est bien trouvé. Les attaques se font subitement pour ensuite se rabattre et ainsi conserver ces troupes soudées. On est bien dans une bataille rangée comme on les pratiquait dans la Grèce antique. Les parties seront donc subtilement engagées et de multiples stratégies vous apparaîtront comme jouables.

Le matériel de Nestor Games est toujours fidèle à lui-même : pratique, suffisant, mais cher. Il est encore possible de trouver de plus vieilles éditions.

Edition : Nestor Games 2010

 

This entry was posted in Ma ludothèque. Bookmark the permalink.

Comments are closed.