BLACK HOLE

 

Chaque joueur possède 10 pions numérotés de 1 à 10  qu’ils vont placer à tour de rôle. Lorsque tous les pions seront posés il restera une case vide, le fameux « black hole ». Les joueurs additionnent alors la valeur de leurs pions qui y sont adjacents. Le joueur qui a le plus de points gagne la partie.

Avec BLACK HOLE on pourrait croire à un jeu simple et génial, et c’est vraiment l’impression que l’on a lors des premières parties. Malheureusement il souffre d’un très vilain défaut qui concerne les coins. Si un joueur joue dans une des deux cases adjacentes à un coin et que l’autre joue la même valeur sur la deuxième case, alors le match nul est forcé car aucun des joueurs n’osera perdre l’initiative en jouant dans ce coin qui deviendra au final le « black hole ». Et cela est d’autant plus le cas en jouant la valeur maximale 10. Et les légères variantes proposées dans les règles ne changent rien au problème.

Concernant le matériel de l’éditeur espagnol Nestor Games, que je considère comme le plus important éditeur de jeux abstraits grâce à un catalogue très bien fourni, il s’agit d’un plateau enroulable genre tapis de souris qui se range dans une trousse avec les pions. Le principe est de le rendre très facilement transportable et le pari est réussi. Dommage que les jeux Nestor Games soient aussi chers auxquels il faut ajouter des frais de ports qui découragent un peu plus encore leur achat.

Edition : Nestor Games 2013

 

This entry was posted in Ma ludothèque. Bookmark the permalink.

Comments are closed.