À propos


QU’EST CE QU’UN JEU ABSTRAIT ?


Appelés aussi jeux de stratégie, jeux de réflexion ou plus précisément jeux combinatoires à information parfaite, on peut citer parmi les plus connus, les échecs, le jeu de dames, le morpion, puissance 4, abalone, othello, l’awalé, le jeu de go,  etc…

Il s’agit en très grande majorité de jeux de pions et de pièces.


C’est un type de jeux de société qui répond à 4 points de définition :

  • Il oppose deux joueurs ou deux équipes (ou bien un joueur humain seul contre un ordinateur « intelligent »).

Il y a toujours un camp contre un autre camp mais certains peuvent se jouer à plus de 2 joueurs. Dans ce cas, pour être vraiment combinatoire, ils seront joués entre deux équipes composées du même nombre de joueurs. Par exemple, un jeu comme Les Dames Chinoises à 6 joueurs devra être joué à 3 contre 3. Dès qu’il y a plus de deux camps un aspect diplomatique peut faire apparaître des alliances, volontairement ou pas, au risque de déséquilibrer fortement le jeu. Ceux qui se jouent uniquement en nombre impair ne peuvent donc pas en faire partie.

  • Les joueurs jouent à tour de rôle.

Le premier joueur joue, puis le second, puis à nouveau le premier, etc … . Cela n’exclut absolument pas qu’un joueur puisse avoir la possibilité ou le droit de jouer plusieurs fois à son tour. Le tour par tour signifie surtout que les joueurs ne jouent jamais simultanément.

  • Tous les éléments sont connus (jeux à information complète).

Les pioches de cartes, les tuiles faces cachées ou encore les objectifs secrets y sont absents. À tout instant de la partie, le joueur connaît sa position, celle de son adversaire et toutes les différentes possibilités de coups offertes par des éléments toujours pleinement affichés. Aussi surprenant que cela puisse paraître, les jeux combinatoires abstraits ne font jamais appel à la mémoire dans le cours d’une partie (sauf pour les parties à l’aveugle).

  • Le hasard n’intervient pas pendant le déroulement du jeu.

Les accessoires générant du hasard comme les jets de dés ou les lancés de cadran y sont totalement étrangers. Cela n’exclue pas le fait que la mise en place d’une partie peut être organisée de manière totalement aléatoire. Mais une fois que tous les composants ont été posés de manière bien visible alors la partie peut commencer et fini le hasard !  Les jeux aux mécanismes qui demandent une certaine habileté sont également exclus.


Vous l’aurez remarqué, les jeux combinatoires abstraits s’évertuent à être le plus juste et le plus équitable possible en écartant toutes formes de hasard et situations imprévisibles. C’est notamment pour cela qu’ils sont parfois appelés « sport de l’esprit ».

Cependant, il arrive que le matériel des deux camps soit différent et même complètement déséquilibré. On parle alors de jeux asymétriques où l’objectif n’est souvent pas le même pour chaque joueur.

L’autre petit déséquilibre repose sur le fait que celui qui joue en deuxième aura un retard sur le joueur qui a joué en premier. Néanmoins beaucoup de jeux compensent ce déséquilibre soit par des points de règles spécifiques, soit par une nature propre au jeu où il est très difficile de reconnaitre l’avantage du premier trait.

Jeux abstraits est une appellation raccourci pour citer les jeux qui répondent aux 4 points ci-dessus. Ce terme est cependant inexacte. Il s’agit très précisément de jeux combinatoires à information parfaite et sans hasard.

Le terme « abstrait » désigne l’absence de thème. Il arrive pourtant que certains jeux abstraits en aient un. D’ailleurs, la plupart des jeux abstraits édités ont été thématisés mais il s’agit très souvent d’un déguisement commercial pas toujours en rapport avec les mécanismes. Que le thème soit accessoire ou absent, leur principal intérêt ludique repose sur la réflexion pure et un aspect théorique uniquement liés aux mécanismes.

Quant au terme « combinatoire », il vient du fait que les joueurs doivent toujours pouvoir estimer d’autres positions accessibles, chose impossible si le hasard intervient. Cet aspect contribue au très fort intérêt que portent les mathématiciens et les scientifiques pour ce genre de jeux.

Wikipedia

The games journal


LES CARACTÉRISTIQUES DES JEUX ABSTRAITS

Les jeux abstraits ont plusieurs caractéristiques :

LES CATÉGORIES PAR BUT DU JEU

CAPTURE : Le but du jeu est de capturer ou de bloquer un ou plusieurs pions en particulier.

ÉLIMINATION : Le but est de capturer tous les pions de son adversaire ou un certain nombre.

BLOCAGE : Il faut bloquer son adversaire. Autrement dit, si un joueur n’a plus de coup possible à son tour, il perd la partie.

SCORE :  Il y a une dernière phase de jeu pour le comptage des points. Celui qui en a le plus gagne, mais aussi parfois le moins.

ATTEINTE : Les joueurs doivent emmener un ou plusieurs pions (parfois tous) à un endroit précis du plateau.

CONNEXION : Le but est de connecter ses pions, souvent pour relier les bords du plateau.

ARRANGEMENT : Il faut constituer un arrangement ou une forme précise avec ses pions.

LE NOMBRE DE JOUEURS

La plupart se jouent en 1vs1 mais certains peuvent se jouer à plus encore.

LE RÔLE

Le rôle est symétrique quand les joueurs disposent du même matériel et ont le même but du jeu. Et inversement il est dit asymétrique.

LE PLATEAU

Il peut être linéaire, circulaire, plan ou en 3D. Il peut être également totalement absent ou bien « virtuel ». Ce dernier cas signifie que le plateau pourrait être présent mais il est absent car dispensable.

Le pavage est régulier quand il est composé d’un seul type de cases géométriques imbriquées (carrés, triangles ou hexagones). Il est dit semi-régulier quand il est composé de plusieurs formes géométriques imbriquées. Il peut s’agir également de grilles où les pions sont joués sur les intersections (sommets), sur les faces ou sur les arêtes.

Un plateau est homogène quand toutes les cases ne servent qu’à marquer l’emplacement des pions. Il est dit non-homogène quand certaines cases sont spéciales et peuvent avoir un effet particulier sur les pions.

LES PIONS

Ils sont séparés quand chaque joueur possède les siens. Ils sont communs quand ils appartiennent à tous ou qu’ils sont neutres.

Un pion est simple quand il occupe une seule case et composé quand il en occupe plusieurs.

Les pions sont identiques quand ils sont tous les mêmes et ne servent qu’à marquer une position. Ils sont variés quand il y en a de plusieurs types différents (on parle alors de pièces).

Ils peuvent aussi avoir des caractères secondaires comme être réversibles, orientables ou avoir des valeurs numériques.

LES MÉCANISMES

Il s’agit des déplacements, des prises, des poses et toutes autres actions sur les pions, les pièces et les cases offertes par les règles du jeu.

PARTISAN / IMPARTIAL

Peu importe à quel joueur est le trait, un jeu est dit partisan quand les joueurs ne peuvent pas jouer le même coup à partir d’une position quelconque.

Inversement, et toujours dans ce même cas, un jeu est dit impartial quand les joueurs peuvent jouer exactement le même coup. Cela suppose que les joueurs ont forcément des pions communs.


Retrouvez une liste incomplète de jeux combinatoires abstraits

Comments are closed.