YOKAÏ NO MORI

YOKAÏ NO MORI nous propose rien d’autre que deux variantes occidentalisées du mini-shogi (le shogi étant le jeu d’échecs japonais), et plus exactement le goro goro shogi joué en 5×6 et le dubutsu shogi joué en 3×4. On y retrouve quelques pièces du shogi : le roi (koropokkuru), les généraux d’or et d’argent, et les pions. Le but du jeu est de capturer le roi mais aussi, dans le cas du dubutsu, d’amener son propre roi sur la première ligne adverse. La grande particularité du shogi étant que les pièces capturées peuvent être réintroduites par « parachutage » dans son propre camps. C’est pour cette raison qu’il n’y a qu’une seule couleur de pièces, leur orientation déterminant leur camp.

Voici donc une excellente introduction au shogi et aux jeux d’échecs en général. Les déplacements des pièces se font d’une seule case et leur direction est indiquée par des petits points situé sur leur bord. Même pas besoin de les apprendre et de les retenir ! Évidement la complexité est moindre que pour le « vrai » shogi mais les parties promettent d’être engagées et de vous faire transpirer des méninges.

Côté matériel, le plateau est imprimé recto/verso pour les deux variantes et les pièces sont des tuiles en bois sur lesquels on colle des autocollants. On aimera ou pas le design mais peu importe, le jeu est ailleurs.

Excellente introduction au shogi notamment pour les plus jeunes. Déplacements des pièces facilités par des petits points. Grande profondeur. Matériel sympathique.

Il faudra m’expliquer le pourquoi d’éditer un jeu ancestral sous un autre nom …

Edition : Ferti games 2013

 

This entry was posted in Ma ludothèque. Bookmark the permalink.

Comments are closed.