VELENO

On commence par placer les pions aléatoirement pour remplir toutes les cases du plateau. A leur tour, les joueurs déplacent le pion argenté sur une case voisine pour y capturer le pion s’y trouvant. Lorsque le pion argenté se retrouve totalement isolé, sans possibilité d’effectuer une nouvelle capture, la partie s’arrête et on compte les points. Les pions blancs valent dix points chacun et les pions colorés valent le carré de leur nombre (ex : 1 jaune = 1 , 2 verts = 4 , 3 rouges = 9, etc …). Mais ce n’est pas tout ! A partir de trois joueurs, le score est constitué de ses propres points additionnés à ceux de son voisin de droite. Malin !

A n’en pas douter, la règle la plus originale est celle du comptage des points. Le jeu se déroulant dans le sens anti-horaire, votre voisin de droite est donc le joueur suivant et vous aurez tout intérêt à lui faciliter le ramassage des pions car son score sera en partie le votre. Évidemment à deux joueurs cette règle ne peut pas s’appliquer, VELENO trouvera donc son réel intérêt dans des parties à plus de 2 joueurs, 3 au minimum mais vraiment très bien à 4. Cet aspect « multijoueurs » est suffisamment rare avec les jeux abstraits pour ne pas être souligné.

VELENO est élégant et très bien présenté par un matériel agréable. Les parties sont très courtes et il est possible de les enchainer pour atteindre un certain nombre de points fixé par les joueurs au préalable.

Edition : Dal Negro 1985

This entry was posted in Ma ludothèque. Bookmark the permalink.

Comments are closed.