BABYLONE

12 tablettes de 4 couleurs différentes (3 vertes, 3 noires, 3 rouges et 3 beiges) qui sont disposées entre les joueurs. A son tour on doit prendre une pile et la poser sur une autre pile ayant une caractéristique commune : soit la même hauteur, soit la même couleur. Le premier à se retrouver bloquer, sans possibilité de coups à son tour, perd immédiatement la partie.

Très rapide, simple et extrêmement minimaliste, au point de se demander si BABYLONE n’a pas été créé uniquement pour les collectionneurs tellement il semble évident qu’il peut se jouer avec du matériel déjà existant, comme des cartes ou des briques de lego. Heureusement le matériel a été soigneusement pensé et réalisé avec ses petites tablettes en terre cuite, gravées de faux cunéiformes du plus bel effet. S’inscrivant comme une variante du jeu de Nim, BABYLONE reste un jeu purement calculatoire pour ne pas dire mathématique. On répètera les parties avec plaisir mais pas sûr que l’on ait envie de le ressortir avant longtemps, l’absence de stratégie claire pouvant rendre le jeu lassant.

A noter que BABYLONE a été réédité chez Steffen Spiele sous le nom de SOLUNA dont le thème est celui du ciel nocturne. Les couleurs ont été remplacées par des symboles liés à l’astronomie, ce qui n’est pas pour me déplaire étant moi-même astronome.

Edition Cocktail Games 2004

This entry was posted in Ma ludothèque. Bookmark the permalink.

Comments are closed.