QUORIDOR

Les joueurs essayent d’amener leur pion sur la ligne opposée. Le premier qui y parvient gagne la partie. Mais ce ne sera pas si facile car chacun possède une réserve de murs dont le but est de rallonger le chemin à parcourir de son adversaire. Bien sûr il est interdit de bloquer totalement la route et au moins un passage doit rester libre.

La grande force de QUORIDOR c’est qu’il n’est pas tout à fait abstrait et donc séduit beaucoup de joueurs même ceux qui ne sont pas très portés sur ce genre de jeux. En effet il s’agit d’emmener son petit bonhomme à travers un labyrinthe et ce pseudo-thème parle tout de suite à tous. Mais si on ne se concentre que sur le mécanisme, on remarquera que ce jeu est très riche, d’une grande subtilité et certains se sont même tentés à une théorisation, notamment des ouvertures. A 4 joueurs on passe un bon moment mais c’est vraiment à 1vs1 que QUORIDOR prend une dimension proche d’un sport de l’esprit digne des plus grands jeux stratégiques.

Côté stratégie, on remarquera qu’il est souvent plus intéressant de bloquer ses arrières pour se créer une voie unique vers la ligne d’enbut plutôt que d’essayer systématiquement de ralentir l’avancée de son adversaire.    

Edition : Gigamic 1997

This entry was posted in Ma ludothèque. Bookmark the permalink.

Comments are closed.